Links Up organise une rencontre entreprenariale entre des startups et des entreprises consolidées par la Fundació Bit

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

15 startups et 5 grandes entreprises du secteur de l’e-tourisme ont pu se rencontrer, échanger sur leurs connaissances et mettre en place des partenariats.

Dans le cadre de la douzaine édition de l’INTO, le Séminaire International d’Innovation en Tourisme, le projet européen Links Up a organisé une session de travail entre des entreprises consolidées et des startups du secteur de l’e-tourisme. La rencontre a eu lieu à la Fondation Bit de Palme, aux Îles Baléares.

Le projet Links Up, qui se déploie sur une période de trois ans (2016-2019), a comme objectif principal de faire avancer la croissance et la compétitivité des nouvelles entreprises technologiques du sud-ouest de l’Europe. Au total, Links Up compte avec un financement d’1.045.000€, dont le 75% provient du programme SUDOE (785.000€) et le 25% du reste des partenaires (259.500€). L’Eurorégion apporte directement 200.000€.

Links Up est un consortium intégré par six partenaires de trois états différents : l’Eurorégion Pyrenées-Méditerranée, qui est le chef de file ; la Fundació Bit, aux Îles Baléares ; ACCIÓ, en Catalogne ; Castres-Mazamet Technopole, dans la région française d’Occitanie ; la Fundación Universidad Empresa, en Murcie et le Centro de Inovação da Beira Interior, à Castelo Branco (Portugal). Par ailleurs, le projet Links Up compte collabore avec l’Agence de Développement économique de l’export et de l’Innovation d’Occitanie (MADEELI).

Au total, 15 startups émergentes du secteur du tourisme et 5 entreprises consolidées ont participé à cette rencontre entreprenariale. La coordinatrice du projet Links Up, Tanit Mir, de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée, a indiqué que « nous sommes tout à fait convaincus que, dans un futur proche, cette échange de connaissances va se traduire par des bénéfices importants pour les entreprises qui ont participé à ce projet européen ».

De son côté, le directeur de la Fundació Bit, Pere Fuster, qui a inauguré la rencontre, a souligné que « cet événement s’articule dans un double objectif. D’une part, faciliter l’exploration des synergies entre les entreprises qui y participent. D’autre part, essayer d’établir les bases de futurs accords entre entrepreneurs et d’un programme d’innovation ouverte, qui sera bientôt défini et qui aura lieu au cours de l’année suivante ».

Dans la première partie de la session de travail, quatre professionnels ont exposé leurs projets, qui relèvent de l’innovation et du tourisme. Ainsi, Frank Descollonges, d’International Business Machines (IMB) ; Alix Howard, de SQLI de Toulouse ; Alain Picasso, d’Électricité de France (EDF) ; et Alfredo Fernández, de Logitravel ont exposé les dernières innovations menées à terme par leurs entreprises et les bénéfices qu’elles ont pu apporter à l’industrie du tourisme, que ce soit celle des miroirs intelligents (avec IBM), que ce soit celle des petites maisons flottantes autonomes et autosuffisantes (avec EDF). Ensuite, les startups ont présenté leurs projets novateurs dans le secteur de l’e-tourisme, le tourisme durable, le tourisme d’expérimentation et le tourisme personnalisé. Les startups qui ont participé à cette rencontre sont Barcelona Xero Limits, Mundiology, Paddle in Spain, Vivelus and Twisters (Catalogne) ; Irideon, ColoudHotelier et Mabrian (Îles Baléares) ; Drónica et Rush Out (Murcie) ; Check-in (Portugal), et La Mochila, Moov’in, Get Moop et Skylights (Occitanie).

La rencontre s’est terminée autour d’un dîner avec des produits locaux des Îles Baléares, ce qui a rendu possible les échanges entre les participants sur leurs projets et de futures collaborations.
Beaucoup de ces start-ups ont aussi participé au brokerage event, organisé aussi dans le cadre du Séminaire INTO par la délégation des Îles Baléares du Réseau Entreprise Europe Network, où l’on a pu faire des interviews bilatérales, d’une vingtaine de minutes de durée pour chacune, dans le but de rencontrer des partenaires.